Reading Time: 4 minutes

A la veille d’Halloween, je vous ai promis sur mon compte Instagram de vous raconter un conte… un conte qui se passe dans un château et qui implique, bien évidemment, de la magie…

Sauf que, dans mon conte, il n’y a pas de princes, princesses et sorcières. Car it’s a Coat Tale – une histoire de style où le charme le plus puissant l’emporte – and a silky spell – une magie soyeuse et raffinée, précieusement fabriquée.

A Coat Tale

Le manteau Max Mara est une icône de style intemporelle et incontestable, alors il méritait bien un conte. A Coat Tale raconte l’histoire de Clarissa, qui a découvert le charme le plus puissant de touts les charmes! Mais j’arrête de raconter et vous laisse regarder par vous-mêmes. Petit spoiler toutefois : le manteau Max Mara est indubitablement le personnage principal !

Dans mon conte à moi, l’action se passe au château de Pourtalès à Strasbourg et le personnage principal est ce superbe manteau gris tourterelle en alpaga et laine, style peignoir, avec col à revers et détail en fourrure de renard à l’arrière du col. Le savoir-faire notoire de la maison italienne culmine, encore une fois, avec cette pièce unique et luxueuse.

Je donne toujours la priorité à des pièces-investissement – des pièces de haute qualité (fibres naturelles, réalisation impeccable, couleurs neutres) et qui résisteront et seront encore à la mode à travers plusieurs générations. Ce superbe manteau est de celles-là. Et sachez, chères Strasbourgeoises, que votre manteau de rêve ne se trouve pas très loin, il vous attend patiemment dans la boutique Max Mara, située sur la Grande Rue ; laissez-vous tenter et ne vous privez pas du plaisir de sentir le toucher unique de ces matières nobles – je vous promets une expérience à part entière !

Mais j’avais envie de rajouter un peu de magie, une magie différente, soyeuse, précieusement fabriquée dans les ateliers FREYWILLE

A Silky Spell

La soie est la matière noble par excellence ; légère et délicate, elle s’associera toujours parfaitement avec n’importe quelle autre matière. Le plus beau manteau sera toujours sublimé par un foulard en soie, surtout si ce foulard est magique… 😉

Mon beau manteau s’associe à des pièces (littéralement) soyeuses, d’exception, signées, bien évidemment, FREYWILLE : ce grand carré et l’écharpe de la collection Hommage à Gustav Klimt, le gavroche de la collection Hommage à Alphonse Mucha.

Toujours inspirés des œuvres des grands Maîtres, les écharpes et les foulards FREYWILLE sont colorés suivant différents processus, en fonction du modèle, notamment en utilisant la sérigraphie : couleur par couleur, chaque zone colorée est remplie suivant un cache – quand la couleur est appliquée, elle est cachée par un autre cache pour appliquer les couleurs suivantes. Les couleurs sont appliquées manuellement, avec une raclette qui applique la couleur à travers un écran de soie. Une fois ce procédé terminé, le tissu va être ourlé ou roulotté à la main.

En voici, donc, une autre pièce-investissement pour votre garde-robe. Non seulement ces foulards et écharpes sont d’une qualité et d’une beauté exquises, ils sont aussi très abordables (jetez un coup d’œil sur la boutique en ligne FREYWILLE pour vous convaincre vous-mêmes – on ne rêve plus au luxe, on l’acquiert en un cli[ck]n d’œil 😉 ).

Je me suis laissée enveloppée par cette belle magie soyeuse de trois manières différentes, sans pouvoir résister (cette fois-ci non plus) au style Grace Kelly. Vous préférez lequel ? Dites-moi tout dans les commentaires ci-dessous !

 

Pas de conte sans un peu de magie noire…

Enfin, il n’y a pas de conte sans un peu de magie noire… Sous ce manteau délicat se cache une vraie tenue de sorcière !  All black, sensuelle et hyper féminine. Car oui, la sensualité va de pair avec le mystère et l’élégance. Cela peut vous paraître trop simple, mais être excessive est un faux pas.

Si, toutefois, vous souhaitez personnaliser une tenue all black, je vous conseille les bijoux FREYWILLE d’une collection que j’adore : Hommage à Alphonse Mucha. Les couleurs sont sublimes et j’avoue avoir une faiblesse pour ce pendentif Luna Piena et sa chaine, qui est juste parfait avec ce pull noir à col roulé Max Mara.

J’ai une préférence tout aussi forte pour les boucles d’oreille Luna Picolissima de la collection Hommage à Gustav Klimt, en email grand feu, or 18KT et diamants. Très charmantes sur du noir, à porter de jour – la partie émaillée peut être enlevée et ces boucles d’oreilles se transforment dans un clip discret avec des diamants – comme de nuit.

Enfin, je vous invite à découvrir d’autre combinaisons avec les magnifiques bijoux FREYWILLE ci-dessous.

Et vous, dans quelle pièce intemporelle (tout comme les contes de fées et leur magie) de votre garde-robe allez-vous investir ? Serait-ce un beau manteau, un élégant carré de soie ou plutôt des boucles d’oreilles en or, diamants et email grand feu, inspirées des œuvres des grands Maîtres ? Moi, je garde (encore) le mystère sur mon choix… 😉

Fin.

 

Photographe: Dan Daniel Photography 

JE PORTE:

Tenue Max Mara, Collection Max Mara Studio (disponible dans la boutique Max Mara Strasbourg, 97 Grande Rue)

  • Manteau DEA gris tourterelle en spazzolino d’alpaga suri et laine avec col à revers et détail en fourrure de renard à l’arrière du col.
  • Pull MONVISO noir en maille de soie et laine avec col roulé côtelé et coupe ajustée
  • Pantalon PAPAILE noir en double jersey stretch avec poches italiennes sur les côtés et petits boutons revêtus de tissu sur le bas des jambes.
  • Escarpins ROLAND en cuir de veau noir imprimé lézard semi-brillant, avec bout renforcé et talon large de 7cm revêtu de la même matière.
  • Sac Tote Bag MONOPOLIS en cuir lisse noir orné de découpes superposées effet patchwork, soufflets latéraux et bride réglable.
  • Lunettes MM00015

 

Bijoux, Foulards et Echarpe FREYWILLE (disponible dans la boutique FREYWILLE Strasbourg, 1 Place du Temple Neuf)