Reading Time: 4 minutes

Amies et amis, tout est dans le titre: je suis fière de vous présenter ma collaboration avec FREY WILLE et Max Mara.

De l’alliance de ces deux maisons iconiques, une autrichienne et l’autre italienne, est résultée une série de looks et de photos exceptionnelles, réalisées dans des endroits emblématiques de notre ville de Strasbourg.

Étant un de mes essentiels invisibles, l’art me sensibilise beaucoup et la démarche de FREY WILLE d’intégrer l’art dans le bijou et de le rendre accessible au quotidien m’a toujours fasciné.

Bien évidemment, nous avions besoin d’une toile qu’on allait peindre avec les petites œuvres d’art en émail grand feu et il n’a pas fallu chercher trop loin : une autre grande maison de mode, présente, elle aussi, à Strasbourg, a accepté de participer à notre projet. Max Mara, la marque italienne connue et reconnue notamment pour ces manteaux en laine et cachemire iconiques, nous a aidé à créer plusieurs tenues exceptionnelles, dont les pièces sont déjà sur toutes les couvertures et dans tous les magazines de mode du monde. Hormis les must-haves de l’automne, vous allez découvrir des pièces intemporelles mais uniques, admirablement sublimées par les bijoux en émail grand feu ou les carrés de soie FREY WILLE.

Mais avant de vous montrer la tenue…

 

… Retour en arrière

En 1951, à Vienne, Michaela Frey crée des objets décoratifs d’intérieur, en s’inspirant de l’art folklorique autrichien. Ses créations, décorées à la main, sont le plus souvent composées de métal, d’émail et d’or 24cts.

Courant des années 60, elle collabore avec des enseignes prestigieuses, comme YSL, Hermès ou Paco Rabanne. Suite aux suggestions de Harrods, elle créera également une collection de bijoux en émail, qui rencontrera un franc succès. En 1970, Friedrich Wille rejoint la maison et participe à son développement en Europe. C’est le début d’un beau parcours pour la Maison FREY WILLE.

D’ailleurs, sachez que la boutique FREY WILLE Strasbourg est une des plus anciennes de la maison; le premier magasin Michaela Frey à Strasbourg ouvre en 1974, Place de la Cathédrale. Et cette année, la boutique FREY WILLE, située Place du Temple Neuf cette fois-ci, fête ses 10 ans! Une belle occasion pour aller (re)découvrir cet endroit élégant et chaleureux, ayant l’air d’un petit musée.    

Enfin, qui ne connaît l’iconique manteaux poil de chameau Max Mara? Créée en 1951 (tout comme FREY WILLE!) à Reggio Emilia, Max Mara est la première manufacture européenne de prêt-à-porter. D’ailleurs, la première collection ne contenait que deux pièces: un tailleur et un manteau. Devinez quelles seront les pièces phare des looks que j’ai hâte de vous présenter? Exacte, le tailleur et le manteau!

La femme Max Mara est une femme qui a confiance en ces choix, tout en restant ouverte au changement et prête à conquérir le monde, disait récemment Sciascia Gambaccini. En 2017, comme il y a 30 ans, les pièces structurées et luxueuses de cette maison de mode historique sont des must-haves intemporels, qui résisteront aux nombreuses tendances et autres curiosités fashion, lancées par les Instagram girls. En même temps, Max Mara a su s’adapter à l’évolution de notre style de vie – toujours plus actif et à une clientèle toujours plus jeune et plus branchée, en proposant les lignes SPORTMAX et WEEKEND by Max Mara. Une chose est sûre: chaque pièce représente un investissement, à laisser comme héritage aux générations suivantes.

Bref, deux maisons emblématiques (fondées la même année), reconnues pour leur savoir-faire exceptionnel et pour l’originalité de leur pièces – ce projet représente un rêve devenu réalité, tout simplement.

 

Cette série de looks FREY WILLE & Max Mara débute donc aujourd’hui…

…avec une tenue parfaite pour la rentrée ou pour les premiers jours d’automne et ses photos, réalisées aux au Palais Universitaire de Strasbourg, qui accueille la Faculté des Sciences Historiques, dont l’Histoire de l’Art.

Les bijoux FREY WILLE représentent avant tout un hommage aux plus grands artistes et à leur héritage. Je ne porte pas simplement des bijoux, je porte un hommage à Claude Monet ou à Gustav Klimt, un hommage aux artisans qui réalisent minutieusement ces petits chefs d’oeuvre. Une incursion dans le monde artistique ne pouvant que profiter à l’esprit, le Palais Universitaire avec sa bibliothèque constituent un point de départ naturel.

Enfin, je suis persuadée d’avoir trouvé la tenue parfaite pour vous accompagner dans votre quête artistique. Des pièces essentielles, classiques, impeccablement réalisées et assemblées pour un look chic, intemporel, finement assaisonné de Monet, saupoudré d’art moderne.

Le voici, l’art de la simplicité: la veste en flanelle de laine, les sneakers en cachemire, la blouse en soie avec le joli détail du col, se mariant parfaitement avec les boucles d’oreille cabochon, la montre (indispensable) et le sac nude, personnalisé avec le foulard gavroche qui apporte une vraie touche d’originalité à l’intégralité de la tenue.

Ne vous sentez-vous un peu plus motivées pour la rentrée? Moi si, et les jolies touches de couleurs FREY WILLE seront toujours là pour égayer mes journées (mêmes les plus pluvieuses!).

Je porte:

  • Accessoires FREY WILLE

Boucles d’oreille cabochon, collection Hommage à Claude Monet , Orangerie

Montre Helena avec cadran en nacre, collection Hommage à Claude Monet (variante dorée et or blanc rhodiée, disponible dans la boutique FREY WILLE Strasbourg)

Bague Diva, collection Hommage à Claude Monet , Orangerie

Bracelet Diva, collection Hommage à Egon Schiele (disponible dans la boutique FREY WILLE Strasbourg)

Bracelet cerclé ultra et miss, collection Hommage à Egon Schiele (disponible dans la boutique FREY WILLE Strasbourg)

Bracelet Diva, collection Art Nouveau Viennois (disponible dans la boutique FREY WILLE Strasbourg)

Boucles d’oreille cabochon, collection Hommage à Egon Schiele (disponible dans la boutique FREY WILLE Strasbourg)

Gavroche en soie, collection Hommage à Claude Monet (disponible dans la boutique FREY WILLE Strasbourg)

 

  • Tenue Max Mara*

Blazer GISELLA coloris gris tourterelle en flanelle de laine stretch rayée ivoir.

Chemisier MAROCCO coloris sable en double georgette de soie avec col montant réhaussé de ruches ton sur ton.

Pantalon SAUNA gigarette coloris sable en coton stretch avec poches italiennes sur les côtés.

Sneakers MM75 en tissu pur cachemire avec lacets et bords en daim ton sur ton. Semelle cupsole haute en gomme avec double texture et finitions antidérapantes.

*Toutes les pièces ci-dessus sont disponibles dans la boutique Max Mara Strasbourg, située 97 Grande Rue

 

Photos par Dan Daniel Photography