Reading Time: 7 minutes

Août est là et, pour certains, l’été commence à peine. Et puisque c’est le mois des vacances, laissez-moi vous parler de la destination que moi et mon mari avons choisie cette année.

Nous sommes amoureux d’Italie depuis (presque) toujours et c’est tout naturellement qu’en planifiant nos vacances on regarde d’abord les destinations italiennes.

Cette année : la Sardaigne. Nous avons déjà visité il y a quelques années la côte Ouest de l’île et son bellissimo Parco Nazionale del Golfo di Orosei et Cala Goloritzé. Mais, croyez-le ou non, on a trouvé quelque chose de plus beau encore : La Maddalena.

Nous avons pris l’avion de l’Euroairport Bâle-Mulhouse-Freibourg pour Olbia. De là, nous avons loué une voiture et sommes allés jusqu’à Palau, d’où nous avons pris le ferry pour La Maddalena. C’est une petite île au nord de Sardaigne qui compose, avec six autres îles principales (Caprera, Spargi, Budelli, San Stefano, Santa Maria, Razzoli) et autres îlots mineurs l’Archipel de La Maddalena. Ces îles sont toutes façonnées des vents forts qui soufflent toute l’année dans l’archipel et qui complètent le charme de cet endroit.

Séparée de la Corse par les Bouches de Bonifacio, la population de La Maddalena est essentiellement constituée d’immigrés corses arrivés sur l’île au XVIIème et XVIIIème siècles. Ainsi, le dialecte parlé dans cette région est une version du gallurese, très proche de la langue corse.

L’île n’est pas très grande, on peut y faire le tour en voiture en moins de 30 minutes. Le centre-ville est très charmant et les plages sont très belles : eau turquoise et sable fin presque partout.

Il existe plusieurs plages sur La Maddalena, la plupart assez grandes et, par conséquent, bondées de monde. Pourtant, elles sont toutes magnifiques, donc si l’agglomération ne vous dérange pas, vous allez adorer. Quant à nous, on préfère plutôt les plages plus isolées avec le moins de monde possible. C’est pourquoi, en suivant le conseil de Raluca, la réceptionniste de l’hôtel où nous avons logé, nous sommes allés directement sur la Caprera, à la recherche de petits endroits moins connus, car il existe un pont liant La Maddalena de Caprera, devenue fameuse grâce à Garibaldi (qui a vécu là-bas les dernières années de sa vie et y a trouvé repos éternel).

Il faut dire tout d’abord que, comme il s’agit d’une réservation naturelle, la région est protégée et donc toute construction y est interdite. Par conséquent, la seule construction demeurant sur la Caprera est Il Compendio Garibaldino et Il Memoriale Garibaldi, le petit village de Stagnali et des forts militaires en ruines qu’on peut observer un peu partout. Grâce à son emplacement géographique stratégique, La Maddalena devient en 1887 un fort militaire et une base navale utilisée par les forces armées italiennes. De 1973 à janvier 2008, une base navale utilisée pour le support des sous-marins de l’United States Navy était ouverte sur l’île de Santo Stefano. Donc ne soyez pas étonnés d’entendre beaucoup de gens parler un anglais très américain sur l’île durant n’importe quelle période de l’année : ce ne sont pas des touristes, mais des américains qui sont restés vivre sur l’île après la fermeture de la base en 2008.

  • Les plages

Un jour, nous avons prix une excursion d’une demi-journée pour les autres îles de l’archipel : Budelli, Spargi et Santa Maria. Nous nous sommes arrêtés sur des plages magnifiques, mais, malheureusement, trop souvent on risque de se retrouver un peu à l’étroit une fois descendu du bateau, car les touristes sont nombreux et les plages petites (et je ne veux même pas imaginer ce qui se passe en pleine saison !). Du coup, on peut avoir l’impression qu’on n’est pas vraiment sur une plage… sauvage. Même si la circulation des bateaux est contrôlée, ce n’est pas suffisant.

Il existe toutefois une plage (je me souviens plus son nom…) véritablement sauvage et il n’y a qu’une seule personne au monde qui a le droit d’y mettre le pied et qui est en même temps le gardien du lieu:

Sardegna La Maddalena_-32

Comme dit : nous n’aimons pas les grands groupes de touristes donc, pour nous, ce n’est pas une activité à refaire (et j’aime penser qu’ainsi, on contribue un petit peu à la préservation de ces lieux magnifiques).

  • Plages à La Maddalena

– Cala d’Inferno

– Bassa Trinità

– Spiaggia di Spalmatore

– Capocchia d’ù purpu (la testa del polpo) : cette plage s’appelle ainsi grâce à une pierre qui rappelle la tête d’un poulpe. Je suis restée bouche-bée devant ce chef-d’œuvre de la Nature. La testa del polpo est l’extremité de l’Isola Giardinelli, liée, elle-aussi, à La Maddalena par un pont. Cette petite île a été privatisée et, comme pour le reste de l’archipel, toute construction est interdite. Y subsiste uniquement la demeure du propriétaire (suppose-t-on). La plage est magnifique, comme d’habitude. Par contre, du côté opposé de la plage il y a une lagune où l’eau est très petite et très chaude. Il vaut mieux de ne pas y entrer, car cet endroit sert plutôt à la gestation et au développement de différentes organismes marins (poissons, crustacés, etc.) et toute présence humaine est une interférence qui leur est nuisible.

Sardegna La Maddalena_-61

Mirto Sardo

Sardegna La Maddalena_-59 Sardegna La Maddalena_-60

  • Plages sur la Caprera

– Cala Coticcio

Pour y accéder, il faut marcher environ 45 min – 1 heure (tout dépend de votre condition physique). Cala Coticcio est encore appelée le Tahiti de La Maddalena et ce n’est pas pour rien (voir photos ci-dessous). Ce qui m’a étonné le plus sur cette route : la forme des pierres (presque indescriptible), l’aridité combinée avec une végétation extrêmement riche et diverse et la famille de chèvres sauvages qu’on a remarqué au hasard, car la couleur de leur fourrure fusionne parfaitement avec la couleur des pierres. Notez qu’il faut être bien équipé en termes de chaussures pour faire cette route, une paire de tongs ne fera pas l’affaire – il y a des endroits très raides et les pierres peuvent êtres glissantes.

Les mouettes de la Cala Coticcio sont très sympas aussi, elles se promenaient tranquilles parmi les gens installés sur la plage en espérant recevoir de la nourriture.

Sardegna La Maddalena_-81 Sardegna La Maddalena_-82 Sardegna La Maddalena_-83

– Il Relitto et Cala Andreani:

Ce sont les deux plages les plus populaires (et plus grandes) de la Caprera. Paradisiaques elles aussi, bien évidemment. Seul bémol : beaucoup de monde et des bateaux qui accostent non loin de la plage, ce qui peut casser la vue (et je pense que ça implique un peu de pollution des eaux également). L’avantage de ces plages c’est que, le plus souvent, elles sont protégées des vents forts grâce à leur positionnement géographique (plus on descend, plus le vent est moins fort).

Sardegna La Maddalena_-7 Sardegna La Maddalena_-9 Sardegna La Maddalena_-10 Sardegna La Maddalena_-84 Sardegna La Maddalena_-5

A propos : il vaut mieux vérifier la direction du vent chaque matin afin de savoir sur quelle plage il est mieux d’y aller, car la vitesse du vent peut atteindre 40 km/h et plus ! Nous, on demandait à la réception de l’hôtel chaque matin, mais il existe nombre de sites internet qui peuvent vous fournir cette info.

  • Que faire sur la Caprera

– Promenade à cheval 

Cherchez le Centro Equituristico Cavalla Marsala. Sur rendez-vous, vous pouvez faire une promenade en cheval de 45 minutes, accompagné d’un guide. La route choisie est splendide : on traverse la forêt à pins, on passe par des endroits inaccessibles autrement afin d’arriver à un moment donné sur la plage. L’expérience est tout simplement inoubliable : les chevaux se précipitent dans l’eau tout en affrontant le vent fort. On a un sentiment de liberté totale dans ces moments qui est indescriptible. Même si vous n’avez aucune expérience d’équitation, n’ayez pas peur d’essayer : le guide choisira pour vous un cheval adapté à votre expérience. De toute façon, tous les chevaux connaissent déjà la route et le rythme à suivre durant les promenades. Allez voir plus de photos sur mon profil Instagram.

– Manger un panino dans la forêt à pins

Où: I Mille, l’endroit le plus célèbre et le plus apprécié par les touristes et par les autochtones également. Il existe aussi des vastes espaces aménagés pour pique-niquer à l’ombre des pins, profitez-en !

Sardegna La Maddalena_-49

Louer un pédalo

 Disponible à la Cala Andreani.

– Louer un bateau

Disponible dans plusieurs endroits sur l’île.

– Faire des randonnées ou de l’escalade

– Visiter il Compendio Garibaldino et Il Memoriale Garibaldi

Sardegna La Maddalena_-41 Sardegna La Maddalena_-42 Sardegna La Maddalena_-43 Sardegna La Maddalena_-44 Sardegna La Maddalena_-45 Sardegna La Maddalena_-47 Sardegna La Maddalena_-48Sardegna La Maddalena_-40 Sardegna La Maddalena_-11 Sardegna La Maddalena_-13 Sardegna La Maddalena_-14

Sardegna La Maddalena_-15

  • Que faire sur La Maddalena

– Canoé

– Louer un bateau

– Prendre une excursion en bateau

– Visiter la cathédrale de La Maddalena et l’église la plus ancienne de l’île

  •  Où manger 

Pizzeria Sergent Peppper’s : la meilleure pizza de la ville (et la moins chère !)

Ristorante Il Ghiottone : fréquenté non seulement par les touristes et par les autochtones également (ce qui est toujours bon signe). Nous avons beaucoup apprécié le fait que les serveurs nous disent quels produits sont frais et quels produits sont congelés. Le personnel est très aimable et attentif et les plats sont excellents et authentiques. N’hésitez pas à prendre un demi du vin rouge de la maison : une belle surprise !

Le meilleur gelato : chez Dolci Distrazioni

Sardegna La Maddalena_-102

Il existe également des supermarchés où vous pouvez acheter plein de bonnes choses de la production locale (par exemple la salsiccia et le pecorino : miam!). Ah, n’oubliez pas le Vermentino di Gallura : cet excellent vin sarde d’appellation DOCG fabriqué à partir d’un cépage local de Vermentino et qui se marie parfaitement aux fruits de mer, au poisson mais aussi au fromage ou aux charcuteries locales.

  • Se loger

En profitant d’une offre découverte, nous avons séjourné à l’hôtel Ma&Ma Resort, qui est l’unique hôtel 5 étoiles sur l’île et disposant d’un SPA. Le service et les conditions ont été excellentes, le personnel très aimable (l’hôtel a été construit récemment). C’était très bien mais, la prochaine fois, c’est décidé : nous allons louer un appartement car on préfère toujours cuisiner à la maison les produits locaux et puis… ça permet un peu de ce sentir comme chez-soi, n’est-ce pas ?

Et vous, quelle destination avez-vous choisi cette année? Bonnes vacances à tous et à toutes! 🙂